Théâtre Mansart / CROUS BFC

LE GRAND ORCHESTRE DE LA TRANSITION


Un spectacle collaboratif pour imaginer et interpréter de nouveaux mondes. Depuis quelques années, les défis écologiques nous rappellent quasi quotidiennement l’urgence d’engager une transition vers un monde plus vivable pour tous les êtres qui peuplent la Terre. Alors que cette transition a du mal à véritablement s’amorcer, certain(e)s analystes pensent que la conjonction de plusieurs facteurs (crise financière, problèmes d’approvisionnement en énergie, guerres locales) pourrait amener à l’effondrement subi des sociétés industrielles. Dans une telle configuration qu’adviendrait-il ? Comment nous comporterions nous les un(e)s vis-à-vis des autres ? Ce monde effondré ressemblerait-il à la barbarie à la Mad Max ou verrait-on des formes d’entraide et de partage prendre le relais ? Comment se comporteraient les espèces animales et les plantes ? Quelle serait la physionomie d’un monde privé soudainement de pétrole ? Dans Le grand orchestre de la transition, différents collectifs d’habitant(e)s, d’étudiant(e)s, de patient(e)s, de chercheur(e)s, d’artistes de l’agglomération de Dijon imaginent et interprètent ce qui se passerait à l’endroit où ils/elles vivent. Pour ce faire, ils/elles mobilisent les vocabulaires du spectacle et de la musique ; leurs corps, leurs voix, des images et des sons. En d’autres mots, ils/elles font de leur propre futur un spectacle.

Production l’atheneum/Pôle Culture de l’Université de Bourgogne et projet ASMA (Arts de la Scène et Musique dans l’Anthropocène). ASMA bénéficie du soutien de l’ADEME, de BSB Dijon. En partenariat avec le Théâtre Universitaire de Dijon, le Théâtre Mansart/Service Culturel du Crous de Dijon, CATTP Espace des expressions Gaston Bachelard, Association Why Note/Département musique du Centre d’art le Consortium. Avec la participation d’étudiant(e)s de l’École Nationale Supérieure d’Art de Dijon.

+ d'informations et réservations Théâtre Universitaire de DIJON

au 03 80 38 22 23
et tudijon@gmail.com


photo © TUD